L’emailing a-t-il encore de l’avenir devant lui ?

L’emailing sera-t-il encore, en 2019, le si bon canal de communication qu’il fût jusqu’à aujourd’hui ? Nous allons tâcher de faire le point sur l’impact de l’emailing sur la génération de prospects et de clients.

L’emailing reste encore aujourd’hui l’un meilleur moyen de garder le contact avec vos prospects, générer du chiffre d’affaire et fidéliser votre clientèle. Ce n’est pas le seul outil dont nous disposons, mais l’emailing reste le plus utilisé, probablement car le plus économique.

Selon ReturnPath, une référence dans le domaine, en 2017, plus de 3,7 milliards de personnes sont dotés d’une adresse électronique et 269 milliards de courriers échangés chaque jour, avec une rentabilité importante pour les entreprises puisque les dernières estimations de Return Path démontrent en effet un ROI de 32$ pour chaque dollar dépensé sur ce canal. De quoi être serein sur l’avenir de l’emailing.

Et la marge de progression semble prometteuse puisqu’en 2017, 20% des messages n’atteignaient toujours pas la boîte de réception. Le gros travail se fait donc aujourd’hui sur une optimisation de la délivrabilité des envois.

Là, des combinaisons de CRM + autorépondeur avec adresses IP privées sont en effet plus efficaces et permettent une meilleure délivrabilité.

L’essentiel est de pouvoir cibler correctement pour optimiser la délivrabilité. Par exemple, certains destinataires préfèrent recevoir 1 email hebdomadaire alors que d’autres seront ravis d’être contactés plus souvent comme 2 ou 3 fois par semaine. Il faut pouvoir repérer les uns des autres afin de ne pas communiquer de la même façon. La délivrabilité s’en trouve ainsi plus élevée.

En 2016 déjà, ReturnPath écrivait « Alors que près de la moitié de la population mondiale utilisera la messagerie électronique d’ici 2020, soit plus de 3 milliards de personnes, l’email s’affirme comme le canal marketing le plus rentable mais également le plus évolutif. » (consultable ici)

Une seule année après, les mêmes constataient non pas 3 milliards en prévision de 2020, mais bien 3,7 milliards en 2017. Il y a fort à parier que nous serons donc, en 2020, bien au-delà de ces chiffres.

Ils prévoyaient également en 2016, que 257,7 milliards d’emails seront envoyés en 2020. Un an après, en 2017, nous en sommes, toujours selon la même source, déjà, à 269 milliards d’emails envoyés.

Impact du RGPD sur l’emailing

Le Règlement Général sur la Protection des Données à caractère personnel (RGPD) est entré en vigueur le 25 mai 2018. Dans les mois qui ont précédé cette date fatidique il y eut 2 réactions différente et opposées. D’un côté des entreprises persuadées que l’entrée en vigueur du RGPD allaient leur faire perdre du chiffre, ou, à tout le moins, des prospects. Ce sont souvent d’ailleurs les même entreprises qui ont le plus de mal à passer au RGPD.

De l’autre côté, des entreprises ont vite vu dans le RGPD une opportunité, sinon d’augmenter leur chiffre d’affaire, mais également de mettre en avant une éthique de travail consistant au respects des prospects et clients, grâce au RGPD. Bon pour les affaires ET bon pour l’image.

Au final, quelques mois après l’entrée en vigueur de cette loi,où en sommes-nous ?

Eh bien, bien que quelques très petites entreprises ont du fermer car leur méthodes de travail étaient incompatibles avec le RGPD (comme les vendeurs de listes d’emails personnels), la tendance donnerait plutôt raison aux entreprises ayant compris l’opportunité de la conformité RGPD. Cela tend à me faire dire que le RGPD est finalement une bonne chose pour le business.

Evolution / Prospectives

A l’horizon 2020, l’emailing restera probablement encore un des meilleurs canal de communication, pour plusieurs raisons.

La compatibilité avec les réseaux sociaux

L’intelligence artificielle (IA) dans des campagnes d’emailing intègre de plus en plus en plus des passerelles entre les réseaux sociaux et l’email. Pensez par exemple à la liaison possible entre Facebook et votre autorépondeur. Il s’agit-là d’une grande possibilité offerte pour grandir votre liste de prospects et de mieux en mieux les cibler sur votre offres.

L’efficacité simple d’une campagne email sera toujours plus grande qu’une génération naturelle de prospects via les réseaux sociaux. Mais la combinaison des 2 se révèle redoutable en termes de convresions.

Les avantages de l’emailing

Parmi tous les médias de communication proposés aujourd’hui, l’emailing, ou le marketing par email, présente tout un ensemble d’avantages :

  • Le coût : L’emailing est économique, ce qui explique son succès toujours grandissant. En effet, l’emailing présente souvent le meilleur ROI (aux alentours de 120%) pour un coût d’acquisition client le plus faible de tous les médias.
  • Simplicité : L’emailing peut être simple et varié. Il n’y a pas pas de limitations du nombre de caractères par exemple, comme pour un sms ou un message sur twitter. Un email peut être rédigé et mis en forme en quelques clics.
  • Sophistification : Les possibilités offertes par les autorépondeurs en général permettent des segmentations, des règles et des tags permettant de cibler au mieux ses prospects. Un gros avantage d’un autorépondeur. Si vous le couplez avec votre CRM (si vous en avez un) alors vos campagnes seront des succès quasi-garantis. Sans compter que toutes les études montrent par exemple que le fait d’utiliser le prénom dans un sujet d’email augmente considérablement les taux d’ouvertures.

Sur la base de scénarios prédéfinis, vous déclenchez automatiquement des actions de conversion, de fidélisation ou de relance prospects avec votre solution d’emailing.

C’est mesurable : L’avantage de l’emailing est aussi que les outils tels qu’un CRM ou un autorépondeur vous proposent des statistiques, certaines mêmes très détaillées. Par exemple SG Autorépondeur vous propose des stats sur le temps météo du jour de votre envoi… De quoi choisir le bon jour d’envoi…

Conclusion

Vous le voyez, l’emailing a encore de beaux jours devant lui. Surtout depuis que la plupart des éditeurs de messages intègrent la fonctionnalité « responsive » rendant disponible les emails au format smartphone. Si l’on considère encore l’évolution des accès aux big-data, nous pourrons bientôt personnaliser les emails avec des données bien plus importantes.

Donc la croissance de l’utilisation des emails dans un cadre professionnel n’est pas prêt de s’amenuiser, bien au contraire. Par contre, à cause de l’évolution du nombre de spams, il est aussi nécessaire de s’inquiéter de la problématique de délivrabilité. En effet, les algorithmes anti-spams deviennent de plus en plus exigeants. Il faut donc agir en conséquence en termes de contenu et d’éthique.

Nous parlerons de délivrabilité dans un prochain article.

Recevez notre Newsletter hebdomadaire

Des astuces, des méthodes, des stratégies... tous les jours...

Laisser un commentaire