La délivrabilité

La délivrabilité est un concept qui regroupe tout ce qui permet de réduire le risque qu’un email que l’on envoie, n’arrive en boîte de spams ou, pire, n’arrive pas du tout. A contrario, on pourrait aussi dire que la Délivrabilité englobe les différents moyens et outils que nous pouvons mettre en place afin d’optimiser les chances que notre email arrive bien en boîte de réception de notre destinataire.

Maintenant que nous avons tenté de définir ce que ce terme définit, voyons un peu comment appréhender et gérer notre délivrabilité quand on utilise un autorépondeur pour envoyer nos emails, de façon manuelle ou automatique, à nos contacts, prospects ou clients.

J’ai déjà écris sur TH Conseils un article à ce sujet (disponible en cliquant ici) mais nous allons ici approfondir les choses.

Il faut distinguer 2 aspects :

  • Ce que l’autorépondeur peut faire pour vous en termes de délivrabilité
  • Ce que VOUS devez faire pour vous assurer une bonne délivrabilité

1- Ce que votre autorépondeur doit faire pour vous

Il doit vous donner un maximum d’outils possibles pour travailler efficacement votre délivrabilité. Si l’on prend l’exemple de l’autorépondeur SG Autorépondeur, leader francophone des autorépondeurs, vous disposez de :

  • d’un algorithme anti-spam définissant un « score-spam » prévisible de votre message dès son enregistrement et se basant sur la plupart des points communs utilisés par les algorithmes anti-spams des principaux fournisseurs de messagerie (tels que Gmail, Yahoo, Orange, etc.)
  • également d’un outil-compteur de caractères au niveau du sujet de vos emails
  • de plus, d’un indice de delivrabilité qui vous permet, dans le temps de vérifier les bien-fondé (ou non) de votre façon de travailler avec votre autorépondeur
  • d’outils d’authentification SPF et DKIM
  • une politique stricte de réputation des adresses IP des serveurs d’envoi de vos messages
  • une vitesse d’envoi de vos emails optimisée pour ne pas « surcharger » certains fournisseurs (Orange est un bon exemple…)

Vous avez là une liste (non exhaustive) des principaux outils que SG Autorépondeur met à votre disposition, mais vous devez impérativement faire des choses aussi, certaines obligatoirement ‘si la délivrabilité est importante pour vous) et des choses optionnelles, plus liées à votre manière de rédiger et de présenter vos messages.

Voyons un peu le détail des ces outils :

1-a L’agorithme anti-spam de SG Autorépondeur

Comme la plupart des algorithmes utilisés par les grands groupes de fournisseurs de messagerie, SG Autorépondeur utilise la technologie basée sur Vade Retro, une solution réputée pour sa fiabilité ainsi que sa robustesse. Ainsi, dès que vous enregistrez votre message, une analyse de celui-ci sera effectuée et vous aurez, éventuellement, un score-spam (nul ou positif).

  • Avec le score de zéro, vous êtes tout bon.
  • S’il est compris entre 0 et 5 : le risque d’arriver en spam existe
  • S’il est supérieur à 5 : le risque est tellement grand que SG Autorépondeur interdira l’envoi de ce message.

Pensez donc toujours à vérifier que votre message ait un score spam à zéro !

1-b Le compteur de caractères du sujet du message

Petit outil mais très efficace que vous trouverez en face du champ du sujet (objet) de votre message (cliquez sur l’image) :

Le côté pratique, c’est qu’en fonction du nombre de caractères, la couleur va changer du vert au rouge en passant par l’orange. Tâchez bien entendu de rester dans le vert, mais l’orange passe aussi.

1-c Votre indice de délivrabilité

Cliquez sur l’image…

Voilà un outil mis à votre disposition que vous devriez surveiller « comme le alit sur le feu ». En fait, vous devriez le consulter après chaque envoi, dans les 48 heures qui suivent l’envoi. Cet indice vous présentera tous les critères positifs ou négatifs de votre envoi, tels que les ouvertures, les clics, les plaintes, les rejets, etc.

Considérez que votre indice de délivrabilité représente votre déontologie de travail avec l’email marketing.

Dans l’exemple ci-contre, vous pouvez voir qu’en date du 13 décembre 2018, suite à un envoi à 178 personnes, qu’il n’y a que des chiffres positifs (ce qui est super bon) sauf un : -100 en désinscription. Ce chiffre négatif indique que le taux de désinscription est trop élevé. Il faut alors se poser la question de la pertinence du message envoyé.

Il y a également un autre chiffre négatif, plus petit certes (-2) en rejet. Cela signifie que le message n’a pas du tout été remis à une ou plusieurs personnes. Une investigation s’impose alors pour comprendre la raison de ce rejet.

1-d Les outils SPF et DKIM

SG Autorépondeur met également à votre disposition des outils indispensables à l’authentification de vos envois. Le SPF est une clé qui permet d’authentifier SG Autorépondeur comme une « autorité » autorisée par vous à envoyer des emails en votre nom. Le DKIM constitue, quant à lui, une authentification de l’origine de votre email. Un peu comme une signature électronique que vous mettriez en bas de vos emails afin que les personnes à  qui vous écrivez soient bien sûres que le message vient bien de vous.

2- Ce que VOUS devez faire pour votre délivrabilité

La première chose que VOUS devez faire est de mettre en place un « champ SPF » ainsi qu’une « clé DIM » pour authentifier vos envois. SG Autorépondeur vous donne des explications ici : https://sg-autorepondeur.com/doc/dkim.php et vous disposez de tutoriels ici : https://sg-autorepondeur.com/doc/formations.php?id=30. SG Autorépondeur ne peut pas le faire pour vous car vous devez le faire sur votre hébergement et vos DNS de votre (vos) nom(s) de domaine.

Vous devez également faire attention à 2 choses quand vous rédigez vos emails : Le sujet de vos emails ainsi que le score-spam défini à partir du contenu de votre email.

Concernant le sujet de votre email, retenez ces bases qui vous permettront d’optimiser vos taux d’ouvertures :

  • Utilisez la variable « prénom » (++prenom++) dans le sujet de vos emails
  • Un sujet d’email ne doit pas dévoiler le sujet, ne doit pas informer ou annoncer quelque chose. Un sujet doit « donner envie d’ouvrir pour en savoir plus ». C’est le seul but que vous devez rechercher dans un sujet d’email.

Concernant le contenu de votre email, évitez d’y mettre plusieurs liens. Contentez-vous d’un ou 2 liens au maximum et, surtout, tâchez de garder un score-spam à zéro.

Voilà, vous avez avec cet article, nous l’espérons, une bonne vision de ce qu’est la délivrabilité et comment l’optimiser avec votre autorépondeur.

Vos commentaires sont les bienvenus.

Laisser un commentaire