StratosWeb – Votre Partenaire sur le Web

Optimiser les taux d’ouvertures de vos emails

Introduction

Quand on envoie des emails de façon professionnelle, notamment via un autorépondeur, il est important de s’inquiéter des taux d’ouvertures ainsi que des taux de clics. Les taux d’ouvertures de vos emails indiqueront l’attrait que présente votre email ainsi que, dans une moindre mesure, la qualité du ciblage de vos abonnés. Les taux de clics, quant à eux, vous donneront une bonne indication sur la qualité du contenu de votre message. Nous abordons ici les taux d’ouvertures de vos emails.

Une bonne étude de Sarbacane montre l’importance des taux d’ouvertures. Vous pouvez la consulter en cliquant ici.

La base des taux d’ouvertures de vos emails

On se pose souvent la question de savoir pourquoi tel email envoyé à un taux d’ouverture supérieur à 80% et un autre un taux d’ouverture inférieur à 40%. Pourquoi beaucoup de mes abonnés ouvrent-ils massivement tel email et pas tel autre ?

La réponse tient un mot : le Sujet (encore appelé Objet) de votre email.

L’UNIQUE but d’une sujet d’email est de FAIRE OUVRIR !

Voilà le secret !

Si vous gardez cela en tête, vous verrez forcément vos taux d’ouvertures grimper en flèche.

Bon, après avoir dit ce que doit être le but recherché du sujet d’un email, voyons quelques exemple de bonnes et mauvaises pratiques.

Quelques leviers disponibles

Nous allons prendre l’exemple d’emails envoyés depuis SG Autorépondeur. Nous allons donc utiliser la variable prénom de SG Autorépondeur : ++prenom++

La présence du prénom de votre destinataire dans le sujet de l’email est un puissant levier d’ouverture. En effet, nous sommes tous des internautes qui recevons beaucoup d’emails chaque jour. Bien souvent, il n’est pas possible d’ouvrir tous les emails que nous recevons, alors voyons comment procèdent la plupart d’entres nous.

Nous sommes face à notre messagerie avec un visu sur :

La variable « prénom »

(cliquez sur les images…)


Voici ci-contre un exemple (cliquez sur l’image pour l’agrandir svp) qui montre que beaucoup d’entrepreneur préfère mettre l’accent sur leur nom (propre ou de business). Pourquoi pas… Il s’agit de se faire reconnaître dans la masse des emails reçus. Mais dans cet exemple vous voyez ce qu’il ne faut pas faire. En effet, dans aucun de ces emails, vous ne voyez mon prénom (Tarik) dans le sujet.

C’est à mon avis un tort, surtout pour celles et ceux qui, comme moi, reçoivent au moins 100 emails par jour. A ce sujet, je trouve génial le fait sur sur Gmail, les arrivées de messages sont automatiquement rangés dans des onglets différents. Nous reviendrons sur cet aspect.

Pourtant, en regardant de plus près, un peu noyé dans la masse, il y a bien un sujet ou mon prénom figure. Donc, bon point. Mais ca n’a pas forcément attiré mon attention tout de suite. Pourquoi ?

Car mon prénom a été mis à la fin du sujet (et non au début). L’idéal est, la plupart du temps, de mettre le prénom en premier. Pour reprendre l’exemple du sujet « Tu as téléchargé ton livre offert Tarik ? », j’aurais personnellement opté pour « Tarik, as-tu téléchargé ton livre offert ? ». Vous voyez la différence ? Au début du sujet, l’œil du lecteur sera beaucoup plus attiré vers le prénom que s’il est noyé dans le sujet ou repoussé en fin de sujet.

Le contenu du Sujet

Passons à la deuxième partie du sujet après le prénom : le contenu.

Nous avons dit plus haut, en encadré que le seul et unique but d’un sujet d’email est de faire ouvrir. Il n’est donc pas question de :

Il faut INTERPELLER suffisamment pour DONNER ENVIE d’en savoir plus, et donc, envie D’OUVRIR l’email

Interpeller est ici le mot-clé que vous devez retenir. Il faut donner ENVIE d’ouvrir l’email.

Prenons quelques exemples :

Dans un email de confirmation dans une liste en double, beaucoup écrivent comme sujet « Veuillez confirmer votre inscription svp… ». Dans ce cas, l’ouverture de ce genre d’email est super importante car l’email contient un lien de confirmation que l’internaute doit absolument cliqué s’il veut recevoir son cadeau (et être inscrit dans notre liste de diffusion). Tant qu’il ne clique pas sur ce lien contenu dans l’email, il n’est pas considéré comme un prospect mais toujours comme seulement un visiteur. S’il y a bien un email qu’il faut absolument que votre visiteur qui vient de s’inscrfire ouvre, c’est bien l’email de confirmation.

Pendant mes nombreuses années passées au Support de SG Autorépondeur, ‘ai eu le loisir de vérifier les taux d’ouvertures d’un échantillon de clients, en fonction du sujet, sur les emails transactionnels. Le résultat est que j’ai noté une phrase qui a fait ses preuves en termes d’ouverture d’email de confirmation est celle-ci : « ++prenom++, il vous reste une étape… »

Un autre exemple concernant un programme de perte de poids proposé dans un email. Je vois beaucoup de sujets de type « Découvrez notre programme minceur en 7 jours… ». Je ne sais pas ce que ca donne en termes de taux d’ouverture mais je suis à peu près certain qu’un sujet de type « ++prenom++, 7 jours pour vous aimer enfin… » fonctionnerait mieux. Lequel de ces 2 sujets pensez-vous aura le meilleur taux d’ouverture d’après vous ?

Conclusion

Bien sûr, on peut aller beaucoup plus loin mais le but de cet article n’était pas de vous donner un cours de copywriting, mais de vous expliquer comment et pourquoi un sujet d’email est le facteur déterminant de vos taux d’ouverture. N’hésitez donc pas à passer du temps à réfléchir à la tournure de vos sujets d’emails et vous verrez vos taux d’ouvertures prendre leur envol.

Rappelez-vous que plus généralement, votre but en tant qu’entrepreneur est de générer du chiffre d’affaires. Vous aurez donc besoin de clients, mais bien souvent, avant d’avoir des clients, on passe souvent par la case “prospects”. Pour rappel, un prospect est un visiteur de l’une des pages de votre site qui a rempli un formulaire d’inscription (souvent en échange d’un cadeau) et qui se trouve ainsi inscrit dans votre autorépondeur. Le processus d’inscription pour les prospect doit être un processus en double Optin, c’est-à-dire avec une phase intermédiaire de confirmation. Donc, avec l’envoi d’un email de confirmation. Tant que cet email ne sera pas ouvert, point de prospects.

Mais, plus généralement, dans les emails que vous enverrez à vos prospects, il y aura forcément, à un moment ou un autre, des emails avec des liens vers vos pages de vente car c’est là qu’en cliquant, le prospect achètera. Et il passera donc du statut de “prospect” à “client”. Mais cela ne sera possible que parce qu’il à cliqué sur le lien dans l’email “commercial” qu’il a reçu. Et, plus précisément, s’il a cliqué, c’est qu’il a d’abord ouvert l’email.

Et l’ouverture de l’email dépend de la qualité du Sujet de l’email. Donc ne négligez pas vos sujets d’emails. Utilisez les 2 leviers à votre disposition, la variable “prénom” et le fait d’interpeller pour donner envie d’ouvrir.

Bon emailing.

Exit mobile version