Le référencement facile (partie 1)

Le référencement facile

Avant-propos sur le référencement facile :

Pourquoi ai-je intitulé cet article “le référencement facile” ? Parce que je vais vous entretenir sur le référencement mais également vous montrer comment procéder, pas-à-pas, et dans le temps, pour que votre référencement soit finalement un référencement facile à mettre en place et à optimiser. Mais voyons d’abord quelques définitions :

Qu’est-ce que le référencement ?

Un bon référencement consiste à positionner le mieux possible un mot-clé dans les résultats de Google !

C’est une définition légèrement simpliste (pour une meilleure compréhension) mais nous allons l’approfondir. Quand on parle de “référencement”, on entend souvent : “mon site n’est pas bien référencé…” ou encore “comment bien référencer mon site…”. Ce sont des non-sens. Cela ne veulent rien dire. En effet, on ne référence pas un site. On référence des mots-clés !

Compris ! mais qu’est-ce que le référencement (de mots-clés) ?

C’est le fait que si un internaute recherche sur Google un mot ou une phrase contenant votre (ou vos) mot(s)-clés, alors vous (un page de votre site contenant les mots-clés recherchés) devez apparaître parmi les tous premiers résultats de recherches.

Regardez justement ces pages de recherches. En descendant en bas, vous voyez page 1, 2, 3…, ce qui veut dire qu’il y a plusieurs pages avec des urls contenant un ou plusieurs mots-clés répondant aux critères recherchés. Ces pages de résultats de recherches sur Google se nomment les SERPs (Search Engine Results Pages).

Donc, un mot-clé bien référencé sera un mot-clé positionné dans les 1ers résultats sur les SERPs.

Qu’est-ce que le référencement facile ?

Je parle de “référencement facile” car j’entame ici une approche pédagogique qui va vous faciliter la compréhension, la mise en application et l’optimisation de votre stratégie de référencement. On va dorénavant parler de S.E.O. qui est l’acronyme de Search Engine Optimization (Optimisation pour les moteurs de recherches – l’autre nom pour le référencement).

En conclusion de cet avant-propos nous pouvons maintenant définir le référencement comme étant :

L’optimisation du S.E.O. pour apparaître dans les premiers résultats sur les SERPs
(et vous savez ce que ca veut dire maintenant ;-))

Par où commencer ?

Non, nous n’allons pas commencer par parler de mots-clés ! Pas encore…

On va plutôt tâcher de commencer par comprendre certains principes de fonctionnement de Google. Pourquoi Google ? Car c’est le moteur de recherches utilisé par plus de 97% des internautes francophones. Donc autant apprendre le fonctionnement du moteur utilisé par une majorité d’internautes.

Nous allons commencer par découvrir comment Google sait que l’on existe, comment il nous répertorie et comment il utilise ces données.

Il y a 3 types de visiteurs à considérer :

  • Les visiteurs qui cliquent sur l’une de vos urls (dans un post ou un email) — on les appellent les “referers” ou “referal”-ou les référents-
  • Les visiteurs qui reviennent sur votre site car ils le connaissent. Ce sont les “returning visitors”
  • Les visiteurs qui découvrent votre site par une recherche sur internet. Il s’agit des “new visitors”

Nous aurons besoin de ces concepts anglophones pour analyser ce qu’il se passe sur notre site (nous y reviendrons par la site).
Vous aurez compris que les “meilleurs” visiteurs de vos pages sont ceux qui arrivent chez vous suite à une recherche sur internet.
Et puisque nous en parlons, quand on parle de moteurs de recherches, on parlera de Google. Google tient le haut du pavé avec plus de 97% des recherches effectuées en francophonie.

Nous aurions tout intérêt à commencer par comprendre fonctionne Google… au moins dans les grandes lignes.

Et d’abord à comprendre qu’il y a 2 concepts primordiaux :

  1. L’indexation
  2. Le positionnement

L’indexation

Avant que vous n’apparaissiez dans les SERPs (les pages de résultats de Google), il faut encore que Google commence par savoir à qui il a affaire. Qui vous êtes, où vous résidez sur le web et ce que vous faites. Pour ce faire, Google va venir faire un premier “tour du propriétaire”. Ce sont des robots qui vont s’occuper de ce travail de découverte de votre site et de tous les liens qui y entrent ou en sortent. Ce robot (le GoogleBot) passe son temps à parcourir le web et à indexer (enregistrer) tout ce qu’il trouve. Il va donc commencer par visiter une première fois tout votre site et suivre tous les liens.

Tout votre site, tous vos articles ainsi que toutes vos pages seront alors dans la grande bibliothèque de Google, l’immense “index” de Google… y compris des pages que vous ne voulez pas voir dans les résultats de recherches, telles que les page de remerciements ou de téléchargement.

Le 1er souci

Si vous ne faites rien, le fait que Google va indexer toutes vos pages par exemple devient un vrai problème. En effet, il va donc indexer aussi les pages ou vous offrez le téléchargement de documents, pages confidentielles qui ne devraient pas être publiques.

Mais, en même temps, comment Google peut-il faire la différence entre une page de conversion (ou page de capture d’adresses emails), page sur laquelle on propose un cadeau (un pdf par exemple, en échange de l’adresse email de l’internaute) avec une page de téléchargement, normalement seulement accessible après avoir donné son adresse email sur la page de capture ?

En effet, Google ne peut pas deviner votre stratégie…

Par contre, vous allez voir que ce souci peut être contourné aisément. Nous verrons plus loin comment demander à Google de ne pas indexer certaines pages.

Essayez par exemple de faire la recherche suivante sur Google : cliquez ici. Vous serez étonné(e) de ce qu’on peut trouver comme documents confidentiels (normalement qui ne devraient pas être publics).

En réalité, il n’y a pas qu’un seul robot (GoogleBot) qui indexe le web. Il y a également Googlebot-Images, Googlebot-videos, Mediabot…. Vous le voyez, si vous ne faites rien, Google va TOUT indexer (avec le risque de trop indexer comme nous l’avons vu plus haut).

Mes pages sont-elles bien indexées ?

Une des solutions la plus simple pour voir ce qui est indexé de vous par Google est d’utiliser une recherche de ce type :

“Site:VotreSite.com”, ce qui donne cela pour mon site : cliquez ici. Notez le résultat : 1750 urls différentes trouvées qui font référence à mon nom de site (en réalité mon nom de domaine stratosweb.fr).

Cela représente une première approche.

Une 2ème façon de faire sera d’utiliser un outil auquel je vous recommande d’appréhender le mieux possible car il vous sera très utile dans l’avenir. Il s’agit de Google Search Console.

Voici un exemple pour mon site stratosweb.fr (cliquez sur l’image pour la voir plus grand) :

Pages indexées de stratosweb.fr

Google Search Console apporte des informations essentielles sur l’exploration du robot d’indexation Google. Cela peut vous donner des pistes d’améliorations pour mieux comprendre les erreurs d’exploration. Vous noterez que le site a  54 urls (pages ou articles) indexées et 908 urls exclues. Qui ne figurent donc pas dans l’index de Google et que vous ne trouverez donc pas en faisant une recherche sur Google.

Demander à Google d’indexer mes pages

Vous pouvez à tout moment demander aux robots de Google de passer voir votre site en cas de changement ou de modification d’un quelconque contenu. La solution usuelle consiste, encore, à utiliser la Google Search Console. Si vous souhaitez être accompagné par Google dans la découverte de cet outil, c’est en passant par les premiers pas avec la Search Console.

Le positionnement pour un référencement facile

Pour un mot-clé donné (ou un groupe de mots-clés) recherché sur Google, il y aura probablement plus centaines de résultats dans les SERPs (ces fameuses pages de résultats de recherches Google). Chaque page de résultat contient 10 entrées. Le but ultime pour vous est de vous positionner parmi les 3 ou 4 premiers résultats de recherche.

Cela commence par aider Google vous identifier puis à lui indiquer ce qu’il peut (doit) indexer et ce qu’il ne doit pas indexer. Cela se fait à l’aide de 2 fichiers :

  • 1 fichier sitemap.xml
  • 1 fichier robots.txt

Ces 2 fichiers sont crées automatiquement si vous êtes sous WordPress. mais comme dit plus haut, mieux vaut les gérer manuellement…

Le sitemap.xml

Je vous rappelle que le but de cet article est de vous rendre le référencement facile. Je ne vais donc pas trop entrer dans les détails pour nous concentrer sur l’essentiel.

Un fichier sitemap.xml est un simple fichier texte (avec l’extension xml car il doit être “formaté” dans ce format spécial). Ce fichier peut aussi s’appeler sitemap-index.xml dans le cas ou vous avez plusieurs catégories de sitemap.

Voyez l’exemple du site stratosweb.fr. Si vous tapez (ou cliquez) https://stratosweb.fr/sitemap.xml

Vous obtiendrez l’image ci-après (cliquez sur l’image pour la voir plus grand…) :

Sitemap-index.xml de StratosWeb.fr pour un référencement facile

Remarque 1 : Notez que nous avons tapé “httpsstratosweb.fr/sitemap.xml” et que l’url a été changée en “https://stratosweb.fr/sitemap_index.xml”. Cela vient du fait qu’il n’existe pas qu’un seul sitemap, mais 4 dans mon cas :

  • Le sitemap regroupant les articles (post-sitemap.xml)
  • Le sitemap intégrant les pages (page-sitemap.xml)
  • Le sitemap répertoriant les catégories d’articles (category-sitemap.xml)
  • Le sitemap contenant toutes les étiquettes d’articles (les tags) (post_tag-sitemap.xml)
Le fichier “post-sitemap.xml” :

https://stratosweb.fr/post-sitemap.xml

Il s’agit du plan des articles de votre site. Dans notre exemple, vous pouvez voir qu’il y a 39urls (articles) répertoriés dans ce sitemap (cliquez sur l’image).

Le sitemap des articles

 

Le fichier “page-sitemap.xml” :

https://stratosweb.fr/page-sitemap.xml

Il s’agit du plan des pages de votre site. Dans notre exemple, aucune page transactionnelle ou de téléchargement (cliquez sur l’image).

Le sitemap des pages

Le fichier “category-sitemap.xml” :

https://stratosweb.fr/category-sitemap.xml

Il s’agit du plan des catégories de votre site. Ci-dessous les catégories de stratosWeb.fr (cliquez sur l’image).

Le sitemap des catégories d'articles

Le fichier “post_tag-sitemap.xml” :

https://stratosweb.fr/post_tag-sitemap.xml

Il s’agit du plan des tags (étiquettes) de votre site (ici StratosWeb.fr). (cliquez sur l’image).

le sitemap des tags et etiquettes d'articles

Conclusion :

Vous avez là un exemple de maîtrise de ce qui peut (va) être indexé par Google grâce à ces fichiers sitemap.xml. Ce sont les vraies données de mon site StratosWeb. Grâce aux sitemaps, vous gardez le contrôle de ce qui sera visible sur les pages de résultats de recherches de Google, les fameuses SERPs.

Ce que vous devez faire maintenant :
Tapez votre URL suivie de /sitemap.xml et regardez les résultats.

Si vous voyez des urls qui ne devraient pas y être, vous devez modifier votre sitemap. Vous pourrez le faire soit manuellement, soit via un plugin si vous êtes sous WordPress.

Nous verrons dans le prochain article un exemple de plugin et comment l’utiliser.

D’ici là étudiez au plus près votre sitemap et répertoriez les urls qui ne devraient pas y être.

Nous continuerons notre découverte d’un référencement facile dans notre prochain article qui va traiter du fichier “robots.txt”

Vues : 58

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le svp...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre sitemap.xml

installé sur votre site

Optimisation

de votre sitemap

OFFERT :

Création d'une page "Plan du site" intégrant :

Votre page “Plan du site”intègrera tous les sitemaps de votre site.

Cela aidera Google à comprendre votre site.

Quel que soit la façon dont votre a été fait, les sitemaps et la page “Plan du site” seront installés et sécurisés.

Un paiement unique de 100€ et e vous contacte pour avoir les infos et commencer le travail. Comptez entre 3 et 5 jours max.

Un écrin pour votre E-book

• Plusieurs modèles à disposition
• Chaque Couv vous sera fournie en 2 tailles

Avez-vous envie de...

Devenir un,
Entrepreneur Libre

Téléchargez le Livret “Lancer une web entreprise pour moins de 200 €/an” en remplissant ce formulaire :